Les tendances du moment en formation : Un indicateur précieux sur les enjeux du management…

Les tendances du moment en formation : Un indicateur précieux sur les enjeux du management…

Si nous regardions  les tendances du moment dans le domaine de la formation avec un oeil Boussoledifférent : Auraient-elles des points communs  qui nous renseigneraient sur des sources communes ? Si c’était le cas, des stratégies « à la source » ne seraient elles pas plus ajustées que des actions  séparées sur des thématiques spécifiques.

  • RSE : responsabilité sociale des entreprises
  • Risques psychosociaux (stress)
  • Intelligence collective : co-création, co-construction, …
  • Intégration des différences
  • Management interculturel
  • Community management
  • Sécurité informatique
  • Green business
  • Et autres : Gestion des temps, Faire plus avec moins, Influencer et persuader, leadership, assertivité …

Ces thématiques semble présenter les points communs suivants :

  •  Caractère systémique
  • Souci de ré-équilibrage des interactions et jeux de pouvoir  entre acteurs.
  • Supposent  un travail sur la dimension relationnelle
  • Intègrent la dimension qualitative plus que quantitative
  • Concernent la dimension du « NOUS » , et supposent  une nouvelle façon d’agir  la dimension du « JE »…
  • Sont affaire de stade de développement, préalablement aux compétences ou comportements utiles.

Ces points communs nous renseignent  sur quelques enjeux majeurs du management pour cette période de crise et la ou les  décennie(s) à venir :

A bien y regarder, ces points communs sont tous sous-tendus par un ensemble de nouveaux paradigmes, qui sont apparus très lentement  au cours du 20ème siècle , au sein de petites minorités de chercheurs ou de précurseurs, et  qui, depuis les années 80, prennent de plus en plus  le pas sur les anciens, jusqu’à être majoritaires au sein des jeunes générations.

L’enjeu majeur du management est donc d’Intégrer ces nouveaux paradigmes : (Intégrer = à la fois les comprendre, et pouvoir y fonder ses actions)

  •  Pour mieux comprendre les évolutions en cours
  • Pour décoder les frictions entre nouveaux et anciens paradigmes,
  • Pour  savoir sur quels éléments de réalité les anciens paradigmes sont les plus adaptés, et pouvoir les dépasser dans les situations où ils ne sont plus efficients.
  • Pour savoir évoluer soi-même entre ces deux « codes de conduite », sans  perdre le sens du cheminement, (progresser plutôt que régresser)  ni se perdre soi -même (ses valeurs).

Eclairer les  changements de paradigmes en cours  permet de se faire une meilleure idée de la plupart des enjeux majeurs qui sont les défis pour notre temps. On peut les synthétiser en 3 aspects :

  1.  Mieux comprendre les composantes  de la complexité  pour voir plus clair.
  2. Disposer de repères qui puisse faire consensus et favoriser une co-construction plutôt qu’amplifier les frictions, oppositions et replis sur son pré  carré.
  3. Adopter les postures intellectuelles, relationnelles , et personnelles  qui en permettent l’application efficace.

Et en fait, ces 3 aspecescalier_1ts peuvent se résumer en un seul : Au-delà de l’acquisition de compétences toujours plus nombreuses et larges,  mission perdue d’avance, il s’agit véritablement du franchissement  d’un stade ultérieur de développement, tant des individus que des collectifs (de l’équipe à la nation).

Le problème étant que tout le monde n’en est pas au même stade, et que l’ignorance ou la non-prise en compte de la notion de stade de développement conduit à s’imaginer au meilleur stade de développement possible, et à se sentir OK là où on en est  (et accessoirement à penser que les autres sont évidemment moins avancés que soi) !

Partager